MISE A JOUR SUR L’ARRESTATION D’ANASTASE HAGABIMANA ET NORBERT MANIRAFASHA

Après avoir été déférés devant le Parquet près le Tribunal de Grande Instance de Nyarugenge sis à Nyamirambo en date du 25 avril 2011, le sort des deux dirigeants locaux des FDU-INKINGI Anastase HAGABIMANA et Norbert MANIRAFASHA reste suspendu à la décision du Procureur ce lundi 02 mai 2011 sur leur maintien en détention ou sur leur libération provisoire.

Entre-temps, les agissements de certains de leurs camarades de Parti nous poussent à nous interroger sur leur rôle éventuel dans cette arrestation. Les exemples ne manquent pas :

La nommée Alice MUHIRWA, membre du Comité exécutif provisoire et trésorière du parti au sein du même comité a effectué une échappée à la Brigade de Nyamirambo où elle s’est entretenue avec les policiers de garde et s’en est allée sans daigner demander à voir ses camarades détenus Anastase HAGABIMANA et Norbert MANIRAFASHA. A Kigali c’est un secret de polichinelle que Alice est copine avec le DPJO du district de Nyarugenge qui a arrêté les deux dirigeants.

En outre, l’épouse de Norbert MANIRAFASHA a reçu vendredi un appel d’une personne se faisant passer pour Eugène NDAHAYO, qui souhaitait avoir des informations sur l’état d’avancement du procès des deux dirigeants des FDU-INKINGI. Madame MANIRAFASHA a vite compris qu’il y avait anguille sous roche et a coupé court avec cet entretien téléphonique.

Il importe de souligner que c’est la seconde fois qu’Eugène NDAHAYO est victime d’un acte d’usurpation de son identité par des individus au sein du parti qui cherchent à nuire en son nom. En effet, le 16/06/2011, Norbert MANIRAFASHA, avant son arrestation, avait reçu un mail d’une personne qui se faisait passer pour Eugène NDAHAYO et lui écrivait en tant que Président du Comité de Soutien aux FDU-INKINGI. L’e-mail utilisé était composé à partir des noms d’Eugène NDAHAYO. Le mail visait à semer la zizanie parmi les membres qui sont sur le terrain, notamment entre Norbert MANIRAFASHA et Anastase HAGABIMANA décrit comme un complice du FPR dont tous les membres des FDU-INKINGI, en commençant par son bras droit Norbert MANIRAFASHA, devraient se méfier. Les recherches menées ont montré que ce mail malveillant avait été posté de Finlande !

Comme si cela ne suffisait pas, Anastase HAGABIMANA et Norbert MANIRAFASHA ont reçu vendredi la visite de journalistes de City Radio en compagnie de policiers du CID, qui les ont filmés et interviewésLes journalistes de cette radio auraient insisté auprès des deux dirigeants détenus pour leur extorquer des noms des cadres des FDU-INKINGI de l’extérieur qui seraient en contact avec eux ; ils leur auraient promis une libération immédiate s’ils lâchaient quelques noms.

Nous condamnons énergiquement les actes de trahison et d’usurpation d’identité posés par certains cadres des FDU-INKINGI, aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur du pays qui ont choisi la voie de la dissidence, dans le but de diviser les membres de notre organisation ou de ternir l’image de la personne dont ils utilisent frauduleusement l’identité.

 Nous rappelons que dans un Etat de droit il s’agit bien de délits qui sont sanctionnés par la loi et espérons que ceux qui se cachent derrière ces actes en pèseront les conséquences avant qu’il ne soit trop tard.

Fait à Bruxelles, le 1er mai 2011

Benoît NDAGIJIMANA

Secrétaire Général Adjoint des FDU-INKINGI

 

Télécharger le document pdf

Save on DeliciousShare via email
  • Date de parution :