HAGABIMANA ET MANIRAFASHA RESTENT EN GARDE-A-VUE

Ce lundi 25 avril 2011, les deux dirigeants locaux des FDU-INKINGI au Rwanda arrêtés à Kigali le 20 avril 2011, Anastase HAGABIMANA et Norbert MANIRAFASHA, ont été déférés devant le parquet et interrogés par le Procureur du Parquet près le Tribunal de Grande Instance de Nyarugenge, sis à Nyamirambo.

 

L’interrogatoire a duré à peu près une heure, de 16 heures à 17 heures. L’élément le plus frappant à ce stade est la modification de la nature de l’accusation portée contre eux.

 

Pour rappel, le mobile qui figurait sur le mandat d’arrêt présenté par la police au moment de leur arrestation était l’incitation au soulèvement populaire, et ce  par un projet de communiqué sur la hausse des prix des denrées alimentaires et du carburant et un projet de lettre destinée aux Ministres des Finances et du Commerce sur le même sujet.

 

Or, depuis ce dimanche, devant l’Officier de police judiciaire de la Brigade de Kicukiro, les accusations portées contre les deux dirigeants ont changé de nature, car ils sont désormais poursuivis pour atteinte à la sécurité de l’Etat comme cela a été martelé par le Procureur.

 

Anastase HAGABIMANA et Norbert MANIRAFASHA restent détenus à la Brigade de Nyamirambo en attendant la décision du Parquet sur leur maintien en détention ou leur libération provisoire.

 

Fait à Lyon, le 26 avril 2011

 

Eugène NDAHAYO

Premier Vice Président

 

Télécharger le document pdf

Save on DeliciousShare via email
  • Date de parution :