« NE BAISSEZ PAS LES BRAS, il ne mettra jamais toute une nation en prison »

Aujourd’hui, seulement 20 personnes ont été autorisées à rendre visite à Mme Victoire Ingabire, présidente des FDU-INKINGI, dans la prison centrale de Kigali. Les visiteurs étaient pour la plupart des membres des partis d’opposition, à savoir, les FDU-INKINGI, le Parti Démocratique Vert du Rwanda et le Parti Social IMBERAKURI. Deux autres prisonniers politiques, Maître Bernard Ntaganda (PS- IMBERAKURI, Président fondateur) et Déogratias Mushayidi (PDP- IMANZI) ont été aussi vus par l’équipe. Mme Victoire INGABIRE a encouragé la foule en face de la prison: « Ne baissez pas les bras, le dictateur ne mettra jamais toute une nation en prison « .

Mme Victoire INGABIRE est en détention depuis le 14 Octobre 2010. Elle est accusée de crimes dont la motivation est politique. Considérant le rôle joué dans ce processus par le Président Paul KAGAME et les rouages de l’Etat en général, il n’y a aucune chance de s’attendre à un procès équitable. Alors que la Cour d’appel doit se prononcer le 8 novembre 2010 sur le recours déposé contre la détention préventive, des membres du parti au pouvoir sont en tournée dans les capitales occidentales pour présenter leur version de la démocratie, expliquer les mobiles de l’incarcération des dirigeants de l’opposition et faire le plaidoyer des crimes contre l’humanité commis au Congo par le régime actuel. Ils n’ont même pas daigné attendre l’issue du recours.

La tant vantée découverte d’un bunker que la police aurait trouvé dans la résidence de la victime est un mensonge flagrant qui fait montre d’une propagande haineuse. Il est en effet connu de tout le monde que la plupart des propriétés résidentielles dans la ville de Kigali sont équipées de systèmes de drainage des eaux pluviales. Depuis 2006, des milliers de ménages ne disposant pas de telles installations se sont vus infligés de lourdes amendes par le Ministère de l’environnement et de l’assainissement. Le spectacle brutal de la police, la campagne médiatique ainsi que l’arrestation et le harcèlement des cadres et du personnel des FDU-INKINGI ne constituent rien d’autre qu’une politique d’intimidation orchestrée par l’État. C’est une autre manière pour le régime de préparer l’opinion nationale et internationale à la décision attendue du tribunal. Depuis Février 2010, le gouvernement rwandais n’a cessé de mentir à l’opinion publique qu’il avait des preuves accablantes contre Mme Ingabire. A ce jour, les hommes du général Paul Kagame sont encore en train de fouiner dans les systèmes d’évacuation des eaux usées, espérant ainsi exhiber des preuves qui n’existent pas.

Le peuple rwandais attend la semaine prochaine le verdict du tribunal. C’est un autre grand défi pour l’indépendance de la justice. Mme Victoire INGABIRE sera assistée par un avocat rwandais et deux conseils internationaux en provenance du Royaume-Uni.

Sylvain SIBOMANA

FDU-INKINGI

Secrétaire général

Télécharger le document pdf

 

Save on DeliciousShare via email
  • Date de parution :